Economie

Pour Robert Mundell, l’euro était le moyen de détruire les nations européennes

Un remarquable article de Greg Palast dans le Guardian du 26 juin devrait aider les Français – entre autres – à dissiper les illusions qu’ils entretiennent encore vis-à-vis de l’euro. Sous le titre “Robert Mundell, génie néfaste de l’euro”, Greg Palast montre que l’euro a atteint l’objectif qui lui était assigné : détruire les nations, leurs gouvernements, leurs lois et, in fine, leurs peuples.

Comme il l’écrit : “L’idée que l’euro a échoué est dangereusement naïve. L’euro fait exactement ce que ses procréateurs – et les 1% des plus riches qui l’ont adopté – prévoyaient et planifiaient qu’il fasse”.

Et plus loin : “L’euro remplirait vraiment sa fonction au moment où les crises frapperaient, selon Mundell. Ôter aux gouvernements leur contrôle sur les monnaies empêcheraient de sales petits élus d’utiliser le carburant monétaire et fiscal keynesien* pour sortir une nation de la récession.”

Il ne fait aucun doute, quand on lit Greg Palast, que les retombées d’une monnaie commune arbitraire – car ne correspondant à aucune réalité  politique ou économique – étaient parfaitement connues et mesurées par Robert Mundell et  ses associés.

Face à cela, les montagnes de raisonnement et d’arguments qui ont été assénés puis répétés encore et encore pour faire accepter l’agenda d’un empire monétariste violemment hostile aux Etats-Nations s’effondrent et laissent crûment transparaître  l’intention politique féodale.

Vous pouvez lire cet article (en anglais) à l’adresse suivante : http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/jun/26/robert-mundell-evil-genius-euro?INTCMP=SRCH

D’autre part, si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous recommande un article du journal Nouvelle Solidarité faisant la lumière sur la construction de l’Union monétaire européenne : http://www.solidariteetprogres.org/special/DossierUEM.pdf

 

* Nous avons abondamment documenté dans des textes que vous retrouverez sur le site de S&P en quoi le keynesianisme est par ailleurs une théorie fallacieuse.

 

 

Print Friendly

1 commentaire pour Pour Robert Mundell, l’euro était le moyen de détruire les nations européennes

Laisser une Réponse