Economie

Ligne du Tonkin : il est temps de passer à l’action

Après sept ans (bientôt) de bataille menée par l’association “Sauvons le Tonkin”, il est grand temps que le projet de remise en activité des 17 km de voix de chemin de fer entre Evian et Saint-Gingolph entre dans sa phase de réalisation concrète. L’étude Interreg de 116 pages, réalisée cet été par le bureau d’étude franco-allemand TTK a pris en compte les aspects techniques et d’aménagements qui pouvaient encore rester en suspens et montre que le projet est parfaitement viable et “prêt à l’emploi”.

De plus, comme souvent dans ce type de projet, des retombées aussi intéressantes qu’ imprévues au départ ajoutent à l’intérêt de celui-ci. Ainsi, des propositions ont été faites proposant de profiter des caniveaux de la voie pour installer la fibre optique et desservir le secteur en internet à haut débit.

Il faut donc, que du côté français, les décisions politiques soient prises au plus vite et, si l’on ironise volontiers en France sur la “lenteur” suisse, force est de constater qu’ici, les décisions ont clairement été prises côté helvétique tandis que les tergiversations françaises continuent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de ma visite jeudi à Saint-Gingolph, Benoit Grandcollot le président de Sauvons le Tonkin, a eu l’amabilité de me montrer la “frontière” entre la ligne côté suisse et la ligne côté français. C’est édifiant ! Une ligne ferroviaire parfaitement entretenue et fonctionnelle, côté suisse, laisse soudainement la place à un tronçon laissé à l’abandon et envahit par les broussailles sur un segment de 17km, obligeant les riverains à prendre leur voiture dès qu’ils veulent se déplacer. Quelle aberration, quelle gaspillage !

Il revient donc aux futurs députés – de la 6ème circonscription des Français de l’étranger et de la 5ème circonscription de Haute-Savoie – de prendre dès qu’ils seront élus toutes les mesures pour assurer la réouverture de la ligne du Tonkin dans les meilleurs délais.

C’est ce à quoi je m’engage si les électeurs de la 6ème circonscription m’accordent leur confiance.

 

 

 

Print Friendly

Laisser une Réponse