Economie

Oui à la ligne du Tonkin

Si l’on veut reconstruire une économie réelle, recréer de vraies richesses qui profitent à tous, il faut urgemment sortir de la “mystique de l’équilibre budgétaire” et du court terme. Ceci suppose une bataille politique dont ma candidature est le reflet comme celle des 78 autres candidats de Solidarité et Progrès. C’est cette bataille politique qu’il nous faudra gagner pour que de nombreux projets qui aujourd’hui dorment dans les tiroirs ou encore qui prennent des années à obtenir les feux verts nécessaires puissent enfin se  réaliser. Le plus souvent, ces projets sont ceux qui concernent l’intérêt général au travers, notamment, des infrastructures publiques et l’aménagement du territoire.

Or, dans le cadre de ma campagne pour l’élection législative dans la 6ème circonscription, je tiens à souligner l’importance d’un projet qui me paraît tout-à-fait emblématique de ce que doivent signifier les relations franco-suisses (tant du point de l’intérêt en soi du projet, mais ce qu’il implique pour l’arc lémanique et au delà). Ce projet concerne la réouverture de la ligne ferroviaire du Tonkin  – entre Evian-les-Bains et St-Gingolph – ligne fermée à tout trafic en 1998 (pour les détails du projet voir le site de l’association franco-suisse Sauvons le Tonkin). Il est plus que temps de compléter la boucle ferroviaire autour du Léman. La réouverture de cette ligne est essentielle pour un véritable désenclavement du Chablais mais surtout, celui-ci profiterait à tous les riverains du lac, côté français comme côté suisse. En particulier, il clair qu’il y aurait un bénéfice considérable pour tous à retirer de ce projet en terme de qualité de vie, de sécurité et de respect de l’environnement.

Tout comme Jacques Cheminade, l’avait fait au cours de la campagne présidentielle, j’apporte mon entier soutien à cette initiative. Si j’étais élue, il est clair que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir de député de la 6ème circonscription pour faire avancer ce projet en concertation avec les autres élus de la région.

Surtout, je me battrais pour réintroduire cette volonté de développement et de progrès pour les générations à venir qui manque tant aujourd’hui. En ce sens, je pense que le projet de l’ingénieur suisse Rodolphe Nieth qui avait développé le concept de Swiss Metro (voir article suivant sur le Swiss Metro) devrait être immédiatement remis à jour et que l’on se repose la question de sa faisabilité.

 

 

Print Friendly

5 commentaires pour Oui à la ligne du Tonkin

Laisser une réponse sur Législatives : les candidats de Solidarité & Progrès à l’assaut des circonscriptions… à vous de jouer!!! Annuler